top of page

Comprendre le "Post-Partum" : Définition, Symptômes et Conseils

Dernière mise à jour : 12 nov. 2023


L'arrivée d'un bébé est un événement majeur dans la vie d'un couple, d'une femme et d'un homme. Chaque étape de cette aventure – de la conception à la naissance – est riche en émotions.

Mais, une période en particulier reste souvent mal comprise : le post-partum. Elle est une étape souvent sous-estimée dans le parcours de la maternité. Si l'accouchement est au centre de toutes les attentions, le post-partum reste parfois dans l'ombre. Pourtant, c'est un moment crucial pour la femme, et par extension, pour le couple.

En tant que coach spécialisée en maternité/paternité et PMA, accompagner des femmes, des couples à travers cette période délicate est importante. Aujourd'hui, j'apporte mon expertise pour éclaircir vos interrogations et vous offrir des conseils professionnels et techniques pour traverser cette période en toute sérénité. Voici un tour d'horizon pour mieux comprendre et gérer cette étape.




Comprendre le "Post-Partum" : Définition, Symptômes et Conseils



1. Post partum définition :


Le terme "post partum" se réfère à la période qui suit immédiatement l'accouchement, et dure plusieurs semaines après la naissance du bébé. C'est un moment où le corps et l'esprit de la femme subissent de profonds changements, qu'ils soient physiques, hormonaux ou émotionnels. Un équilibre entre le corps et l’esprit se met en place, la jeune mère apprend à apporter les soins au nouveau-né, à se connecter à son nouveau rôle au sein de la famille.




2. Différence entre post-partum et dépression post-partum :


Le post-partum (baby blues) désigne la période suivant immédiatement l'accouchement, c’est un processus naturel englobant les adaptations physiques et émotionnelles de la mère. C’est une période passagère pouvant aller jusqu’à 6 semaines après l’accouchement.

Quant à la dépression post-partum, c’est un trouble de l'humeur survenant généralement dans les premières semaines à six mois après l'accouchement, touchant environ 10 à 20% des nouvelles mères. Caractérisée par une profonde tristesse et un désintérêt pour les activités quotidiennes, des difficultés à établir un lien avec le bébé, et prendre soin de lui comme d’elle-même. Elle peut durer des mois, voire plus, sans traitement approprié. Il est crucial d'identifier et de traiter ces symptômes pour le bien-être de la mère et de l'enfant.




3. Symptômes post-partum :


Les symptômes post partum sont nombreux et peuvent varier d'une femme à l'autre. Les plus courants incluent :

  • Fatigue et épuisement

  • Fluctuations hormonales

  • Douleurs liées à l'accouchement

  • Troubles du sommeil

  • Changements d'humeur, anxiété, irritabilité, pleurs

  • Problèmes liés à l'allaitement, comme la douleur ou la production de lait

  • Inquiétudes concernant le soin et l'éducation du bébé.




4. Quels sont les effets sur le corps du post-partum ?


L'accouchement, qu'il soit naturel ou par césarienne, laisse le corps de la femme marqué. Les douleurs, la modification du système hormonal, la cicatrisation si césarienne ou épisiotomie, et la période d'allaitement demandent une récupération post-partum.

De nombreuses femmes expérimentent une perte de poids due à l'élimination des fluides accumulés pendant la grossesse. Les hormones fluctuent, les seins se préparent à l'allaitement et produisent du lait, et l'utérus commence à retrouver sa taille normale. Le ventre appelé « ventre post partum » (persistance d’un ventre plus relâché et distendu après la naissance), nécessite souvent du temps et des exercices spécifiques pour retrouver sa forme initiale par une rééducation abdominale. Il est également courant d'observer une chute des cheveux quelques mois après l'accouchement.




5. La rééducation post-partum et récupération post-partum :


La rééducation post-partum est recommandée 6 à 8 semaines après l'accouchement. C'est une étape clé qui permet à la jeune maman de renforcer son plancher pelvien et sa ceinture abdominale, d'améliorer son bien-être général et de reprendre une activité sexuelle sans douleur ni inconfort. Il est conseillé de s'adresser à une sage-femme ou à un kinésithérapeute spécialisé pour ces séances.




6. Quels sont les périodes du post-partum ?


La période post partum est généralement divisée en trois phases :

  • Post-partum immédiat : les premières 24 heures après l'accouchement.

  • Post-partum précoce : de 24 heures à 7 jours après l'accouchement.

  • Post-partum tardif : de la 2ème à la 6ème semaine après l'accouchement.




7. Quelle est la durée du post-partum ?


La période post-partum s'étend généralement jusqu'à six semaines après l'accouchement.



8. Comment savoir si on fait un post-partum ?

Le post-partum/baby blues se manifeste généralement par une tristesse passagère, des sautes d'humeur, des pleurs inexplicables, et du mal à créer un lien avec votre bébé. Ces symptômes apparaissant quelques jours après l'accouchement et disparaissant généralement en deux semaines. Écouter son corps et son esprit est essentiel pour voir les signes. N’hésitez pas à consulter un professionnel si vous sentez que vous avez besoin d’être accompagnée.



9. Pourquoi le post-partum est difficile ?


Le soutien émotionnel est essentiel pour l'aider à traverser cette période délicate.

La combinaison du rétablissement physique entre autres avec des fluctuations hormonales, des défis de l'allaitement ou du soin du bébé, du manque de sommeil, de l’adaptation à un nouveau rôle parental et de la pression pour être une "parfaite" maman, peut rendre cette période particulièrement éprouvante.



10. Conseils pour la récupération post-partum :


  • Gérer la dépression post-partum : Reconnaître les symptômes et consulter un professionnel.

  • Exercices : Une routine douce favorise la récupération physique.

  • Alimentation : Une nutrition équilibrée booste la santé mentale et physique.

  • Soutien émotionnel : Parler de ses ressentis aide à prévenir la dépression.

  • Soins du corps : Repos, soins et massages contribuent à une meilleure récupération.

  • Sommeil : Organisez-vous avec l'entourage pour mieux dormir.

  • Changements hormonaux : Consulter si les symptômes persistent.

  • Aider une mère en post-partum : Écoutez-la, soutenez-la et encouragez-la à consulter si besoin.




11. Comment aider une maman en post-partum ?

Offrir une oreille attentive, proposer de l'aide pour les tâches ménagères ou s'occuper du bébé, et surtout, encourager la jeune maman à prendre du temps pour elle, qu’elle se repose est essentiel. Encouragez-la à parler de ses sentiments et, si nécessaire, orientez-la vers un professionnel.



12. Post-partum et maladies :


Durant le post-partum, certaines femmes peuvent être sujettes à des complications ou maladies spécifiques. Ces affections peuvent être hormonales, infectieuses ou psychologiques, comme la dépression post-partum. Il est crucial de surveiller tout symptôme inhabituel et de consulter rapidement un professionnel de santé. L'entourage joue un rôle clé dans la détection et le soutien. Une prise en charge adéquate peut grandement contribuer à la guérison et au bien-être de la jeune maman.




13. Vaccins après accouchement :

Les vaccins après l'accouchement et durant la période post-partum sont recommandés pour protéger la santé de la mère et du bébé. Ils aident à prévenir certaines maladies potentiellement graves pour le nouveau-né. Il est essentiel de consulter son médecin pour déterminer le calendrier vaccinal adapté. La mise à jour des vaccins de la mère peut également offrir une protection indirecte au bébé grâce aux anticorps transmis durant l'allaitement pour celles qui allaitent.



14. Contraception après accouchement :


Après l'accouchement, la question de la contraception redevient centrale pour de nombreux couples. Même durant la période post-partum et l'allaitement, une femme peut retrouver sa fertilité. Il est donc essentiel d’en discuter avec son médecin des différentes options contraceptives adaptées à cette période. Certains contraceptifs, compatibles avec l'allaitement, permettent de prévenir une grossesse tout en protégeant la santé de la mère et du bébé.




15. Prendre soin de soi après l’accouchement : un impératif, pas un luxe


Trop souvent, le bien-être de la mère est relégué au second plan dans le tumulte des premières semaines suivant l'accouchement. Cependant, prendre soin de soi n'est pas un luxe, c'est un impératif. Voici pourquoi et comment intégrer ce soin dans votre quotidien.


  • L’impact sur la santé mentale :

Il est prouvé que prendre un moment pour soi, même bref, peut significativement améliorer la santé mentale. Que ce soit quelques minutes de méditation, une courte promenade ou une activité qui vous passionne, ces instants de répit peuvent recharger vos batteries mentales.


  • L’effet sur l'interaction avec le bébé :

Lorsque vous vous sentez équilibré(e) et reposé(e), cela se reflète dans vos interactions avec votre bébé. Les enfants, même les plus jeunes, sont très sensibles à l'humeur et à l'énergie de leurs parents. En prenant soin de vous, vous offrez indirectement un environnement plus harmonieux à votre enfant.


  • Des méthodes simples pour prendre soin de soi :

1. Routine matinale :

Commencez la journée par quelques étirements, une hydratation adéquate et peut-être quelques minutes de réflexion.



2. Allaitement et nutrition :

Si vous allaitez, assurez-vous de bien manger et de boire suffisamment d'eau. Votre santé influence directement la qualité du lait que vous donnez à votre bébé.



3. Pause détente :

Même une pause de 5 minutes pour respirer profondément peut faire une différence.



4. Demandez de l’aide :

N'hésitez pas à solliciter de l'aide pour les tâches ménagères ou la garde du bébé. Un moment de tranquillité peut être régénérateur.



16. L'importance de l'entourage dans la période post-partum :


L'une des plus grandes sources de force pendant la période post-partum provient souvent de l'entourage de la mère ou du père. La famille, les amis et le partenaire jouent un rôle clé pour fournir le soutien nécessaire.


  • Partenaires :

Un soutien actif du partenaire peut faire toute la différence. Cela ne signifie pas seulement aider avec les tâches quotidiennes, mais aussi comprendre les défis émotionnels et physiques que peut ressentir la mère. La communication ouverte est la clé, et c'est là que le coaching peut aider. Je travaille souvent avec les couples pour les guider à travers les changements post-partum, en assurant que les deux partenaires se sentent soutenus et compris.


  • Famille et amis :

Les proches peuvent aider de multiples façons, de la préparation des repas à l'offre de quelques heures de baby-sitting pour permettre à la mère de se reposer. Cependant, il est essentiel de se rappeler que chaque personne est différente. Certaines mères peuvent se sentir submergées par trop de visites, tandis que d'autres pourraient chercher de la compagnie. La compréhension et le respect des limites sont cruciaux.


  • Professionnels et groupes de soutien :

L’expertise d’un professionnel peut aider à identifier et traiter les complications potentielles, à fournir un soutien psychologique, accompagner à assurer le bien-être physique et émotionnel de la mère.

Cet accompagnement facilite la communication, renforce les compétences parentales, offre une meilleure compréhension des changements corporels et émotionnels, facilitant ainsi la transition sereine vers une nouvelle vie familiale tout en renforçant le lien mère-enfant.

Les groupes de soutien offrent un espace pour les mères et les pères de partager leurs expériences, d'apprendre les uns des autres et de se sentir moins seuls dans leurs défis.


17. Témoignages Post-Partum :



Les mamans s’expriment


"Les jours qui ont suivi la naissance de mon fils ont été une véritable montagne russe émotionnelle. Entre la joie immense de tenir mon bébé dans mes bras et la fatigue accumulée, j'ai parfois ressenti un sentiment d'isolement. Le postpartum m'a rappelé l'importance de demander de l'aide et d'accepter les hauts et les bas. Heureusement, chaque sourire de mon bébé m'a donné la force de traverser cette étape intense."


"La période post-partum, ces jours qui ont suivi la naissance de mon fils, a été une véritable montagne russe émotionnelle. Entre la joie immense de tenir mon bébé dans mes bras et la fatigue accumulée, j'ai parfois ressenti un sentiment d'isolement. J'ai vite compris à quel point le post-partum pouvait être éprouvant. Il m'a rappelé l'importance de demander de l'aide et d'accepter les hauts et les bas. Heureusement, chaque sourire de mon bébé m'a donné la force de naviguer à travers cette étape."

Les papas prennent la parole "La période post-partum est souvent décrite du point de vue de la maman, mais en tant que papa, j'ai aussi ressenti de profonds bouleversements. J'ai observé les défis physiques et émotionnels que ma compagne traversait, tout en essayant de trouver ma propre place dans ce nouveau chapitre de notre vie. Les nuits courtes et les pleurs de bébé m'ont appris la patience et la résilience. Malgré les moments d'incertitude, assister aux premiers sourires de mon enfant et établir ce lien père-enfant indescriptible a rendu chaque défi en vaut la peine. La période post-partum a non seulement renforcé notre famille, mais elle a aussi fait de moi un père plus empathique et présent." "Devenir papa m'a propulsé dans un univers d'apprentissage constant. En tant que parents, nous avons découvert l'importance du contact peau à peau, pas seulement pour la maman mais aussi pour moi. Cette connexion intime m'a permis de nouer un lien fort avec mon enfant dès les premiers instants et d'apprendre à comprendre ses besoins subtilement."


18. Post-Partum du papa (Daddy blues) :


Le post-partum touche également les papas, bien qu'on en parle moins. Il est souvent appelé "daddy blues". Ces derniers peuvent ressentir des émotions fluctuantes, des inquiétudes sur leur nouveau rôle et des défis dans la relation de couple. Il est vital de reconnaître que les pères aussi traversent une période d'adaptation et qu'ils peuvent avoir besoin de soutien pour naviguer dans cette étape importante de la parentalité. Leur bien-être émotionnel est tout aussi primordial pour la dynamique familiale saine.



19. Mise en perspective :

La maternité et la paternité sont des voyages incroyables, remplis de hauts et de bas. Si la période post-partum est un défi pour vous, rappelez-vous que cela ne définit pas votre expérience globale de parentalité. Avec le soutien approprié, vous pouvez traverser cette phase avec force et résilience.




Conclusion

La maternité/paternité est sans doute l'une des expériences les plus enrichissantes de la vie, mais elle est également jalonnée de défis. Sachez que chaque étape est éphémère. Avec le bon soutien et les outils appropriés, vous pouvez non seulement surmonter ces défis, mais aussi en ressortir plus fort(e) et épanoui(e). Mon engagement, en tant que coach, est de vous guider à travers ces moments, en mettant l'accent sur votre bien-être et votre épanouissement. Si vous souhaitez en savoir plus sur la manière dont je peux vous aider, contactez-moi dès aujourd'hui pour un accompagnement sur mesure. Votre bien-être est notre priorité commune.


Emocia Coaching par Audrey Prévôt


Contactez moi:


Email : emocia.coaching@gmail.com

Tel : 07 48 61 65 01



Comments


bottom of page